Le mauvais goût

Le mauvais goût

Le mauvais goût, c'est bien le premier sentiment qui m'est venu à l'esprit lorsque j'ai vu ces balafres jaunes sur la Cité de Carcassonne. Sur le coup, j'ai cru que c'était de la peinture. De quel droit, pensais-je, quelqu'un pouvait se permettre ce genre de fantaisie.  Ce site inscrit au Patrimoine Mondiale de L'Humanité n'appartient pas à une poignée de décideur fou mais à tout le monde.

La bonne nouvelle, c'est que par la suite, j'ai appris que c'était une "oeuvre" éphémère de "l'artiste" Felice Varini. Elle a été justement créée pour fêter le vingtième anniversaire de cette inscription par l'UNESCO. Ce sont des bandes d'aluminium peintes qui reflètent les rayons du soleil couchant. "L'exposition" devait s'étaler de mai à septembre mais force est de constater qu'au jour où je prends cette photo, le 1er novembre, il reste quelques résidus.

La plaisanterie aura quand même coûtée la modique somme de 250 000 Euros. Pour relativiser, c'est également le prix que débourse la commune de Carcassonne pour figurer parmi les villes-étapes du Tour de France cycliste. Mais vu l'état du centre ville où plus de 15% des commerces ont tiré définitivement  leur rideau, nul doute que cet argent [public] aurait pu trouvé une place plus appropriée.

A chacun de se faire son opinion.


Sources : lepoint, ladepeche, france.fr

Voir la galerie Paysages…


 

Les exifs

Focale : 65 mm

Ouverture : 1/1000 s à f/8  iso 400

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *